guide-achat-ecran-pc
À qui est destiné ce guide d’achat dédié aux écrans PC ?

Ce guide d’achat a pour objectif de vous aider dans le choix d’un écran d’ordinateur correspondant à vos besoins et à votre budget. Fréquence d’affichage, taille de la dalle, HDMI, DVI ou Display Port, nous vous invitons à découvrir notre guide pour vous aider à choisir le meilleur écran PC.

7 | L'écran rêvé pour les joueurs

Si vous êtes un gamer assidu, l'écran PC que vous choisirez doit répondre à plusieurs conditions spécifiques qui sont listées ci-dessous.

La taille

Les graphismes des jeux vidéo étant de plus en plus impressionnants, il serait dommage de gâcher l'immersion à cause d'un écran trop petit. Optez pour une diagonale de 24 pouces au minimum. Les prix ayant baissé, un écran de 24 voire 27 pouces est désormais abordable et il existe maintenant des écrans de grande taille à faire baver comme les 35 pouces. Après, cela dépend de la place dont vous disposez sur votre bureau.

La définition

Predator XB280HKbprz Acer Le Predator XB280HKbprz d'Acer est l'un des premiers écrans « spécial Gamer » à adopter l'UHD 4K. Il est également compatible G-Sync.

La Full HD (1920x1080 pixels) est devenue la norme et la définition WQHD (2560x1440 pixels) également très répandue. Mais la tendance est à l'Ultra haute définition (UHD, soit 3840x2160 pixels). C'est un investissement d'avenir car les développeurs de jeu vidéo commencent à prendre en compte cette définition. D'autre part, les services Internet comme YouTube et Netflix vous permettent d'ores et déjà de profiter de contenus UHD. Toutefois, pour le jeu vidéo, il faudra vous équiper d’une carte graphique très puissante.

Voir tous nos écrans PC gamer

Le temps de réponse

La dalle LCD doit être la plus réactive possible afin d'éviter l'apparition de défauts graphiques, comme les traînées et images fantômes. Sélectionnez un temps de réponse inférieur à 5 ms, l'idéal étant 1 ms. Attention toutefois, cela ne fait pas tout. Il faut déjà comparer ce qui est comparable et se méfier de l’unité de mesure (de gris-à-gris ou de noir-à-noir). Il doit de plus être mis en corrélation avec l’input lag, le temps qui s’écoule entre le moment où l’écran reçoit l’information et celui où l’image s’affiche.

Le type de dalle

Le critère précédent induit a priori le choix du type de dalle, mais ce n'est plus aussi systématique qu'autrefois. Ainsi, les dalles TN sont généralement conseillées pour les joueurs, car elles sont les plus réactives. Mais les dalles IPS sont en passe de s’imposer avec des temps de réponse à moins de 5 ms. Il existe donc des écrans pour joueurs assortis de dalles IPS, réactives, et bénéficiant d'autres atouts propres à cette technologie : grand angle de vision, excellente colorimétrie.

La fréquence de rafraîchissement

Un exemple de tearing Un exemple de déchirement de l'image, phénomène aussi appelé Tearing. Il est ici simulé.

Les écrans Gamer sont souvent gratifiés de fréquence supérieure à 60 Hz (sauf pour les modèles 4K/UHD) de manière à ce qu'ils puissent afficher le maximum d'images envoyées par la carte graphique. Les mouvements rapides, les scènes d'action, etc. gagnent énormément en fluidité.

La fréquence maximale ne cesse de progresser. La majorité des écrans gamers propose du 144 Hz (le mode 240 Hz de l'écran Eizo Foris FG2421 est une exception) mais on trouve également des modèles à 165 voire à 180 Hz.

Malgré ces fréquences élevées, la fluidité et l'intégrité de l'image ne sont pas toujours préservées, en particulier quand il s'agit de jeu vidéo. En effet, la carte graphique calcule et transmet des images à l'écran à un rythme variable et imprévisible, car celui-ci dépend du déplacement et des actions du joueur, de la quantité d'objets et d'effets observés dans la scène, etc. Cette fréquence d'images provenant de la carte graphique ne coïncide donc pas avec celle de l'écran, laquelle est stable. Résultat : l'image saccade ou semble se déchirer (phénomène de « tearing »). Ce problème est résolu par les technologies G-Sync et FreeSync (ou Adaptive-Sync), développées respectivement par NVIDIA et AMD : la fréquence de rafraîchissement de l'écran est variable et s’ajuste à la fréquence de la carte graphique et les artefacts graphiques mentionnés ci-dessus disparaissent.

L'ergonomie et la connectique

Tout réglage de hauteur, d'inclinaison, etc. est le bienvenu, d'autant plus si vous jouez plusieurs heures d'affilée. D'autres aspects sont à prendre en compte : la poignée, si vous embarquez votre écran pour participer à des concours LAN, le hub USB et les prises jack, pour y brancher facilement tous vos périphériques « gaming » (clavier, souris, casque, etc.), les réglages rapides de qualité d'image, via une télécommande par exemple.

Enfin, veillez à ce que la connectique soit en adéquation avec vos besoins et les sorties de votre carte graphique. Le Display Port est aujourd'hui le meilleur choix, grâce à la prise en charge de l'UHD/4K à 60 Hz et des technologies G-Sync et FreeSync. Pensez aussi à une entrée HDMI, qui peut accueillir votre console par exemple, et vous donner accès à l’UHD si elle est de type 2.0. Et si vous faites appel au DVI, pensez Dual-Link, ce connecteur 24 broches permettant de doubler la bande passante pour atteindre 2560x1600 pixels à 60 Hz ou titiller le 144 Hz en Full HD.

Découvrez les ordinateurs conçus et montés par Materiel.net :