guide-photo
À qui est destiné ce guide de la photographie

Tous les photographes amateurs ou confirmés savent que la photographie peut être à la fois très simple et très compliquée. Du Compact au Reflex, apprenez quel appareil choisir, déjouez les pièges évidents et perfectionnez vos méthodes de prises de vue grâce à ce guide illustré dédié à la photographie !

1 | Le b.a.-ba de la photo

La photo peut être à la fois très simple et très compliquée. Très simple dans sa conception ("figer une scène à un moment donné") et très compliquée dans sa réalisation ("faire une belle photo"). Une photo trop claire, un flash qui se déclenche inopinément la journée, une teinte orangée suspecte sur des prises de vue nocturnes sont autant de raisons susceptibles de gâcher des clichés sans que le photographe néophyte comprenne forcément pourquoi.
L’idée principale de ce dossier est donc de vous apporter suffisamment d’éléments pour permettre d’appréhender la photo sans crainte et surtout en maîtrisant l’appareil que vous tiendrez entre les mains afin qu’il ne soit plus un obstacle à votre prise de vue. Bien entendu, nous parlerons principalement de photo numérique, en considérant que les appareils photo numériques reprennent l'essentiel du fonctionnement des argentiques, la principale différence étant le remplacement du film (la pellicule) par un capteur numérique.

Pour commencer, voyons dans les grandes lignes comment fonctionne un appareil photo numérique (en mode automatique) : lorsqu’on appuie sur le déclencheur, l’appareil commence par effectuer une mise au point sur notre sujet. Ensuite, l’obturateur s’ouvre, permettant à la lumière d’aller se figer sur la surface sensible du capteur (sur un Reflex, le miroir se soulève à ce moment-là pour laisser passer la lumière). Une fois ce temps écoulé, le capteur enregistre la prise de vue sur la carte mémoire de l’appareil, puis l’utilisateur a de nouveau accès aux fonctionnalités de l’appareil.
Les appareils argentiques utilisent la pellicule à la fois comme capteur sensible et comme stockage, limitant de fait le nombre de clichés de manière considérable (36 poses sur une pellicule, contre plusieurs centaines voire milliers sur une carte mémoire). De plus, la pellicule étant la surface sensible, il faut absolument lui éviter un contact direct avec la lumière, obligeant le photographe à la manipuler avec plus de précaution qu’une carte mémoire.
La photographie numérique actuelle présente donc beaucoup d’avantages et une meilleure accessibilité pour les débutants que la photographie argentique. Une prise de vue ratée en argentique gâche de la pellicule, alors qu’on peut supprimer sans problème une photo sur un numérique. Il existe, comme dans tous les domaines, différentes familles et gammes d’APN, que nous allons détailler à présent.

Les appareils photo compacts

On distingue trois catégories parmi les appareils grand public. La première et la plus répandue est celle des "compacts". Ces appareils ne possèdent le plus souvent pas de viseur optique (on vise en utilisant l’écran LCD), sauf pour les plus haut de gamme, et leur objectif est inamovible. Le prix des compacts varie de 50 à 500 euros environ. Les gros avantages de ce type d’appareil sont le poids, la compacité et la facilité d’utilisation. Il est aisé de les transporter partout et la plupart des modèles récents possèdent des assistants à la prise de vue de plus en plus complets, comme la reconnaissance de visages ou la détection automatique de scène, et même parfois certains raffinements comme un capteur GPS pour la géolocalisation (voir encadré).
La différence de prix va s’expliquer par plusieurs facteurs, dont les principaux sont la taille et l’efficacité du capteur aussi que la qualité de l’optique et du zoom, et certains autres points annexes, comme le type de batterie utilisée (piles simples ou accus et leur qualité). Le capteur est en général de très petite taille sur un compact, ce qui amène certaines limitations, comme la résolution maximale utilisable de 12/14 mégapixels (Mpx), ou encore une sensibilité maximale beaucoup plus basse.
Quant au zoom, il peut être numérique, n’étant dans ce cas-là qu’un agrandissement de la photo sans gain réel, ou optique, de bien meilleure qualité puisque directement lié à l’objectif lui-même. En ce qui concerne le support de sauvegarde, on utilise le plus souvent des cartes mémoire de type SD, xD et autres cartes fines dont la capacité peut s’élever jusqu’à 64 Go (plus de 15.000 photos !).

Les appareils photo compacts au zoom puissant - le top ventes :

Le plus gros défaut des appareils compacts reste leur réactivité. Le délai à l’allumage, par exemple, imposera d’attendre parfois jusqu’à 4 ou 5 secondes avant la première prise de vue (un oiseau prêt à s’envoler serait nettement plus compliqué à saisir dans ces conditions). De même, le temps de réaction entre le moment où vous pressez le déclencheur et le déclenchement réel de l’appareil peut également poser problème, même si cette tendance va en s’améliorant sur les derniers modèles.

Un autre défaut notable est la quantité de réglages disponibles : certains appareils ne disposent que de modes "scènes" préréglés (sport, montagne, nuit…) mais d’aucun mode manuel (ni même semi-manuel) ! Ils sont donc destinés à des prises de vue de vacances ou de souvenirs, mais restent assez limités lorsqu’on veut réaliser des photos plus techniques ou de nuit. En outre, la qualité des capteurs en basse lumière sera souvent déplorable à côté d’un Reflex. La résolution et le framerate du mode vidéo seront également des éléments importants lors du choix d’un l’appareil. Enfin, au vu de la taille des capteurs de compacts, un trop grand nombre de pixels réduira leur sensibilité, ce qui explique qu’un grand nombre de compacts ne dépassent pas 10/12 Mpx. Seuls les appareils les plus haut de gamme permettent de rivaliser techniquement avec certains bridges, voire avec des Reflex d’entrée de gamme.

Il est tout à fait possible de se mettre à la photo avec un compact de bonne qualité. On en rencontrera rapidement les limites dans des situations "difficiles", mais un bon compact permettra de prendre des clichés de bonne qualité pour peu qu’on sache s’en servir.

Les appareils photo Bridge

La deuxième catégorie d’appareils numériques est celle des bridges. Elle est considérée comme le pont (d’où son nom) entre les compacts et les Reflex. Les bridges disposent souvent d’une taille plus élevée que les compacts et d’une meilleure qualité globale de fabrication. Sans compter que l’objectif intégré est bien souvent très performant, avec un zoom d’une très grande amplitude souvent stabilisé.

Ils disposent aussi des modes manuels et avancés qui peuvent être absents des appareils compacts et possèdent des capteurs souvent un peu plus grands que les compacts. Leurs principaux défauts sont l’objectif inamovible qui rendent impossible une évolution future mais également le fait que le viseur est un écran LCD et non un viseur optique, ce qui diminue la qualité d’image représentée à l’œil.
Enfin, ils sont bien plus lourds et encombrants que les compacts pour une qualité d’image qui n’est pas forcément toujours meilleure. Les bridges s’adressent à un public qui souhaite avoir un appareil de meilleure qualité qu’un compact sans aller s’embarquer dans le monde du Reflex, avec l’encombrement et le budget qu’il implique.

Les appareils photo Reflex

Nikon D3200 Appareil photo Reflex Nikon D3200

À l’inverse, les Reflex souffrent eux aussi de quelques défauts : d’abord l’encombrement et par extension, le poids. Pour transporter deux boîtiers compacts, il suffit d’un petit sac, alors que pour transporter deux Reflex avec deux objectifs chacun et un flash, il faudra un sac à dos entier. De plus, certains appareils ne possèderont aucun mode préréglé, empêchant le néophyte de prendre une photo autrement qu’en mode Automatique, aux résultats parfois aléatoires. Enfin, il est important de noter que le budget pour avoir un Reflex et des objectifs de bonne qualité sera bien supérieur au budget d’un compact ou d’un bridge.
Mais une grande majorité de ces inconvénients se transformeront rapidement en atouts indispensables pour qui veut aller plus loin dans l'univers de la photographie et réaliser des clichés uniques. Par ailleurs, tous les réglages et exemples de ce dossier seront basés sur des Reflex, en sachant que certaines options risquent de ne pas être disponibles sur des appareils compacts ou sur des Bridge.

Les appareils photo Hybrides

Enfin, on peut également souligner l’apparition ces dernières années d’une nouvelle gamme : les hybrides. Ces appareils tels le Panasonic Lumix GF-3, l’Olympus E-PL1 ou les Nikon 1 sont des appareils à objectifs interchangeables mais sans miroir, dont la visée se fait principalement par écran LCD (ou plus rarement par un viseur électronique optionnel pas toujours très abordable), mais de manière beaucoup plus rapide et précise que sur un compact. Ces appareils – qui bénéficient surtout de meilleurs capteurs – sont de plus en plus prisés par les photographes qui veulent pouvoir emporter en permanence un appareil de qualité, peu encombrant, léger et qui soit utilisable rapidement et facilement. Hélas, les hybrides (ainsi que les Reflex) souffrent d’un gros inconvénient face aux bridges : ils ne peuvent bénéficier de l’optique « Méga Zoom » (plus de 20x)stabilisée et très évoluée qui équipe ces derniers. Celle-ci nécessitant impérativement une conception « fixe » pour fonctionner efficacement.

Des fonctionnalités annexes inégales

Depuis ces dernières années, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité au sujet des innovations qu’ils apportent sur leurs appareils, puisque les limites techniques des capteurs actuels sont atteintes. On trouve par exemple souvent "de série" sur beaucoup d’appareils une fonction GPS qui permet de géolocaliser les photos sur les logiciels type Picasa (et d’obtenir une jolie capture Google Map parsemée d’emplacements de photo). Cette fonctionnalité consomme de la batterie mais reste intéressante si vous voulez illustrer un périple ou une randonnée de manière précise par exemple.
On trouve également des fonctionnalités qui peuvent paraître indispensables ou pas, comme la reconnaissance de visages multiples, voire leur stockage (on stocke jusqu’à 5 ou 6 visages qui seront prioritaires sur les autres lors de la mise au point). Ces fonctionnalités sont très utilisées d’un point de vue marketing mais malgré leur utilité toute relative, elles se retrouveront désactivées assez rapidement...

Découvrez tous les autres guides d'achats :