guide-achat-carte-graphique
À qui est destiné ce guide dédié aux cartes graphiques ?

Vous souhaitez monter votre ordinateur, changer de carte graphique ou remplacer la carte vidéo intégrée à votre carte mère. Suivez notre guide d’achat et découvrez la bonne carte graphique, adaptée à vos besoins et à votre budget.

4 | Les types de connecteurs

Une carte graphique combine plusieurs connecteurs destinés au raccordement à un ou plusieurs moniteurs, voire un téléviseur à écran plat. Quatre types de connecteurs coexistent aujourd'hui.

Le DVI (Digital Visual Interface)

Le signal vidéo est véhiculé de manière numérique, sans distorsion et sans perte. Il en résulte une netteté supérieure à celle du VGA. Le DVI se décline en deux catégories :

Le DVI-D (D pour Digital) : purement numérique. La définition maximale dépend du nombre de broches : avec 18 broches, il s'agit d'un connecteur Single Link et la définition ne dépasse pas les 1920x1200 pixels à une fréquence de 60 Hz ; avec 24 broches, il s'agit d'un connecteur Dual Link qui double la bande passante. La définition peut alors atteindre 2560x1600 pixels à 60 Hz ;

Le DVI-I (I pour Integrated) : polyvalent, car il prend en charge la transmission analogique ou numérique. De fait, il est devenu très fréquent. Les définitions maximales sont identiques à celles du DVI-D. Une fiche femelle DVI-I peut accueillir un câble mâle DVI-D : les moniteurs qui ne possèdent qu'un connecteur DVI-D ne sont donc pas exclus.

Le VGA (Video Graphics Array)

Muni de 15 broches, il transporte de manière analogique le signal vidéo, lequel peut donc être dégradé par des interférences dans les environnements les plus perturbés (milieu médical ou industriel). En théorie, le VGA n'impose pas de définition maximum. En pratique, il se limite à 2048x1536 pixels.

Ce connecteur « historique » tombe en désuétude au point que sa disparition est programmée dans quelques années. Le VGA possède encore un avantage : il est compatible avec les moniteurs à tube cathodique âgés de 10 ans et plus. Mais une prise DVI-I ou DVI-D fait aussi l'affaire, à travers un adaptateur.

Le HDMI (High Definition Multimedia Interface)

C'est un connecteur exclusivement numérique, capable de véhiculer simultanément la vidéo et le son. Il se destine plutôt aux moniteurs multimédias équipés de haut-parleurs ou aux écrans plats du salon, d'autant plus qu'il prend en charge l'espace colorimétrique YCbCr, une alternative au RGB en vigueur dans l'informatique. Sa définition maximale est fonction de la version utilisée :

HDMI 1.3 : la définition plafonne à 2560x1600 pixels à 75 Hz ; HDMI 1.4/1.4a : s'ajoute la compatibilité « 4 K », autrement dit l'ultra haute définition (UHD, 4096x2160 pixels à 24 Hz). Afin de gagner un peu de place, le connecteur HDMI sur la carte graphique prend parfois la forme d'un connecteur mini-HDMI.
HDMI 2.0 : pousse l’UHD à 60 Hz, propose 32 canaux audio et de meilleurs débits sans besoin de changer de câble.

La dernière mouture, la 2.1 pousse l’UHD à 120 Hz et propose le 8K à 60 Hz.

Le Display Port (ou DP)

Le Display Port constitue l'interface numérique la plus récente et s'annonce comme le successeur du DVI. Ses performances sont en effet supérieures sur plusieurs points, bien que ce ne soit pas flagrant dans un contexte grand public. Par exemple, il peut acheminer un signal constitué de 16 bits par couleur (48 bits au total), ce qui est intéressant pour un usage professionnel (CAO, DAO, etc.).

Gratuit pour les constructeurs, contrairement au HDMI, le DP est devenu omniprésent sur les cartes graphiques milieu et haut de gamme. Il se généralise aussi sur les moniteurs, excepté sur les modèles entrée de gamme.

Dans sa dernière version 1.4, il prend en charge la définition 8K à une fréquence de 60 Hz (ou 4K 120 Hz), est compatible HDR et supporte l’USB type-C. Et il supporte toujours les technologies d’amélioration de la fluidité d’images G-Sync et FreeSync ainsi que l’audio multi-canal.

Les cartes graphiques AMD mettent à profit les capacités du DP 1.4 pour proposer l'affichage simultané sur six écrans (technologie EyeFinity). Chez NVIDIA, le DP est sollicité pour l'affichage 2D sur quatre écrans (2xDVI, HDMI et DP) ou 3D sur trois écrans (2xDVI et DP), le 3D vision surround...

NVIDIA et AMD ne se contentent pas de faire des cartes de plus en plus puissantes et fiables, ils ajoutent des solutions logicielles pour accompagner agréablement l’utilisateur. Le Geforce Experience d’un côté et le Radeon™ Software Adrenalin Edition de l’autre analysent votre matériel et proposent des réglages optimisés pour en profiter dans les meilleures conditions.

Voir toutes nos cartes graphiques
Découvrez le guide de montage PC illustré :