Retour à l'index des guides > Guide d'achat carte graphique > Les prix des cartes graphiques

guide-achat-carte-graphique
À qui est destiné ce guide dédié aux cartes graphiques ?

Vous souhaitez monter votre ordinateur, changer de carte graphique ou remplacer la carte vidéo intégrée à votre carte mère. Suivez notre guide d’achat et découvrez la bonne carte graphique, adaptée à vos besoins et à votre budget.

3 | Les prix des cartes graphiques

Le choix de la bonne carte graphique dépend de votre budget et de vos besoins. Ces deux facteurs sont liés : une carte graphique surpuissante offre davantage de possibilités qu'un modèle économique, au prix d'une facture plus lourde.

Pour vous aider à choisir, quatre profils se dessinent:

Les cartes à moins de 80 €

Carte graphique low-profile Une carte low profile apporte un regain de puissance graphique tout en restant très silencieuse.

Elles conviennent à des usages bureautiques, voire multimédias (décodage et lecture de films en haute définition, etc.). C'est dans cette catégorie que se situent la plupart des cartes à refroidissement passif (sans ventilation ou « fanless »). Elles sont silencieuses et sobres d'un point de vue énergétique. Par ailleurs, pour équiper un PC dédié au home cinéma architecturé autour d’un boîtier compact (mini-itx), il convient de choisir une carte de type Low Profile (moins large que les cartes traditionnelles).

Pas de miracle en ce qui concerne le jeu vidéo. Les titres les plus anciens tourneront sans encombre, mais les jeux récents exigeront des sacrifices sur la définition et l’affichage des filtres ou technologies d’amélioration de l’image (comme le PhysX de NVIDIA).

Les cartes graphiques comprises entre 80€ et 150€

Les cartes entre 80€ et 150€ Nul besoin de dépenser une somme folle pour profiter des jeux. Dans cette gamme de prix, la haute définition est déjà de la partie.

Dans cette gamme de prix, vous ouvrez les vannes de la HD et du jeu multi-écrans avec encore des compromis sur les filtres, le nombre d’images par secondes ou certaines technologies d’amélioration du rendu. Un écran de taille moyenne (moins de 24 pouces) sera de mise. Vous vous exposez aussi à une obsolescence plus rapide de la carte, mais il faudra tout de même deux à trois ans pour que les derniers jeux sortis passent sous la barre des 60 images secondes à un niveau de détail faible. Elles sont un bon choix pour un joueur occasionnel prêt à investir une somme raisonnable tous les trois ans afin d’avoir les dernières technologies (matérielles et logicielles) des fondeurs.

Les cartes graphiques entre 150€ et 300€

Les cartes entre 150€ et 300€ Les joueurs exigeants trouveront dans cette gamme de prix des cartes véloces affichant des images pleines de détails.

À ce prix, l’écart se creuse avec la qualité proposée par les consoles, même de dernière génération. Vous jouez en Full HD, 1920x1080 px, et plus si votre moniteur le tolère, avec un niveau de détail élevé et des filtres calés sur moyen à haut.

Ces modèles sont recommandés aux amateurs qui ne recherchent pas des performances maximales, mais apprécient d’avoir de bonnes résolutions et une image pleine de détails sur des écrans de bonne taille. Il est envisageable, pour redonner plus tard un coup de boost à sa configuration, de monter deux cartes en parallèle (SLI chez NVIDIA ou crossfire pour les cartes AMD) afin d'obtenir des performances supérieures, sans casser sa tirelire.

Les cartes graphiques à plus de 300€

Les cartes à plus de 300€ Si vous n’êtes pas du genre à faire des concessions, ces cartes vidéo exploitent tout le potentiel des jeux les plus gourmands.

Elles ciblent les « hardcore gamers » (joueurs acharnés dira-t-on en français) qui n'admettent aucun compromis sur la fluidité et la qualité visuelle. Les jeux de tirs à la première personne (aussi appelés FPS), gourmands en ressources, affichent pour les meilleures cartes près de 200 images par seconde. Peu importe la taille de votre écran, ces bijoux technologiques offrent les meilleures résolutions et montent, pour certaines cartes, jusqu’au 4K (4096x2106 pixels). Les modèles les plus puissants comportent même deux processeurs.

Ces bêtes de course sont indispensables pour profiter de la 3D sur trois écrans simultanément (3D Vision Surround de NVIDIA) car elles sont capables d'afficher deux images (une pour chaque œil) de 5760x1080 pixels sans ralentissement. Dans cette optique, elles embarquent parfois 3 ou 4 Go de mémoire.

- Certaines cartes graphiques sont à réserver à un usage professionnel. Quadro et Tesla chez NVIDIA, Firepro chez AMD. Elles embarquent une puissance de calcul exceptionnelle, mais adaptée au travail des développeurs et à certaines applications spécifiques (Autodesk, Catia, etc.).

- Les IGP (Integrated Graphic Processor) sont des processeurs graphiques intégrés directement à la carte mère. Ils dispensent de l’achat d’une carte graphique, mais n’ont pas leur capacité. Mieux vaut investir, même dans un produit d’entrée de gamme (moins de 40 €), pour commencer à s’amuser ou profiter confortablement des vidéos hautes définitions.

- Le très haut de gamme (plus de 300 €) permet de lancer tous les filtres (anisotropique, anticrénelage, etc.), de caler les détails en ultra, d’opter pour les plus hautes résolutions tout en gardant une fluidité au-dessus des 100 images par seconde. L’investissement est conséquent, mais le résultat est stupéfiant.

Découvrez le guide de montage PC illustré :

Retour à l'index des guides > Guide d'achat carte graphique > Les prix des cartes graphiques