Retour à l'index des guides > Guide d'achat écran PC > Les différentes technologies d'affichage

guide-achat-ecran-pc
À qui est destiné ce guide d’achat dédié aux écrans PC ?

Ce guide d’achat a pour objectif de vous aider dans le choix d’un écran d’ordinateur correspondant à vos besoins et à votre budget. Fréquence d’affichage, taille de la dalle, HDMI, DVI ou Display Port, nous vous invitons à découvrir notre guide pour vous aider à choisir le meilleur écran PC.

4 | Les différentes technologies d'affichage

Pour l’écran d’ordinateur, plusieurs technologies de dalles LCD coexistent, les nuances se logeant dans l'électronique et la structure même de la matrice des cristaux liquides. A chacune correspondent des caractéristiques physiques divergentes et, inévitablement, des compromis. Leurs forces et leurs faiblesses sont décrites ci-après.

TN (Twisted Nematics), économique et réactive

C'est la technologie la plus répandue et la plus économique, des écrans de 22 pouces étant disponibles aux environs de 100€. Son excellente réactivité (un temps de réponse faible qui tend vers la milliseconde) constitue son principal point fort. En revanche, l'angle de vision est assez étroit et le contraste est moyen. Quant à la colorimétrie, elle varie de 18 à 30 bits, les dalles 24 bits (3x8 bits, soit 16 millions de couleurs) étant les plus répandues.

Optez pour une dalle TN si vous ne pratiquez que des activités courantes (jeux vidéo, bureautique, Internet), pour lesquelles la colorimétrie et le contraste ne sont pas des vertus cardinales.

IPS (In-Plane Switching) et PLS, idéales pour de belles images

PA279Q Asus Le PA279Q d'Asus est un écran de 27 pouces qui combine une dalle IPS et une définition de 2560x1440 pixels. Parfait pour les amateurs de retouche d'image.

L'IPS a le vent en poupe. Auparavant coûteuse, cette technologie fait maintenant son entrée sur des écrans bon marché, à moins de 130€. Elle excelle dans la reproduction des couleurs et offre un excellent angle de vision. Le contraste est lui aussi d'un bon niveau. Le temps de réponse, longtemps pointé du doigt en comparaison aux dalles TN, s’est beaucoup amélioré et n’est désormais plus un frein pour les gamers. Les références sous les 5 ms sont légion.

Il existe plusieurs variantes de l'IPS : E-IPS, P-IPS, H-IPS, AH-IPS... Chacune améliore une ou plusieurs propriétés : reproduction des couleurs sur une échelle de 30 bits pour le P-IPS, temps de réponse de l'ordre de 5 ms pour l'E-IPS, meilleur contraste pour l'H-IPS, colorimétrie améliorée et diminution de la consommation énergétique pour l'AH-IPS... Samsung, pour sa part, a développé la technologie PLS (Plane to Line Switching), cousine de l'IPS, aux coûts de production inférieurs.

Voir tous nos écrans LCD G-Sync

PVA (Patterned Vertical Alignment), un contraste très élevé

Cette technologie se trouve désormais sur des écrans à partir de 200 €. Sans être aussi répandue que l'IPS, elle propose pourtant de nombreux atouts comparables ou supérieurs : le contraste est généralement très élevé, les angles de visions sont bons (bien que l'IPS reste un petit cran au-dessus) et le temps de réponse très correct, sans égaler celui du TN. Par contre, la lecture de vidéo est entachée d'un bruit numérique (ou fourmillement).

Une dalle PVA est par conséquent limitée aux écrans spécialisés dans le graphisme, bien que la concurrence de l'IPS soit de plus en plus rude.

Une autre version du PVA, le S-PVA, dispose d'une reproduction colorimétrique supérieure (24 bits) et généralement d'un meilleur temps de réponse. Elle profite aux écrans les plus chers, souvent au-delà de 500 €.

MVA (Multi-domain Vertical Alignment), douée pour la vidéo

C'est une technologie antérieure au PVA, disponible à partir de 200 €, mais en perte de vitesse. La parenté entre MVA et PVA se traduit par de nombreuses similitudes : noirs profonds, hauts contrastes, bons angles de vision... Toutefois, la lecture des vidéos est plus « propre » sur une dalle MVA. Ce qui lui vaut d'être généralisée sur les écrans plats de salon.

Une dalle MVA a de ce fait des aptitudes au traitement d'image, voire au multimédia et au jeu vidéo si elle est réactive (temps de réponse inférieur à 10 ms)

Comme d'autres, ce procédé s'est perfectionné au fil du temps pour aboutir à des variantes, dont l'une nommée A-MVA, qui profite d'un contraste encore plus élevé.

Voir tous nos écrans PC

Ne confondez pas le LED (Light-Emitting Diode) avec les technologies listées ci-dessus. Il s'agit d'un procédé de rétroéclairage qui fait appel à de petites diodes positionnées sur le pourtour de l'écran (« Edge LED »). Le LED a remplacé le tube fluorescent : il consomme beaucoup moins d'énergie, chauffe moins, offre un contraste supérieur et permet de fabriquer des écrans plus minces.

D'autres technologies d'affichage sont susceptibles d'émerger ces prochaines années. Parmi elles, l'OLED (Organic Light-Emitting Diode) paraît la plus prometteuse.
Exit les cristaux liquides, place aux diodes qui émettent leur propre lumière, sans recours à un quelconque rétroéclairage. Il en résulte de nombreux avantages : noir très profond, contraste infini, temps de réponse sous la milliseconde, possibilité de fabriquer des écrans souples en raison de la minceur des composants...

Découvrez les ordinateurs conçus et montés par Materiel.net :

Retour à l'index des guides > Guide d'achat écran PC > Les différentes technologies d'affichage